Émissions de VOC et qualité de l'air

Aperçu

Les émissions de composés organiques volatils (COV) provenant des produits de consommation et des produits commerciaux comme la peinture et les revêtements ont contribué de façon importante à la pollution de l’air dans les zones urbaines. L’utilisation de tous ces produits de consommation et de produits commerciaux entraîne de faibles émissions de COV provenant de produits à base de solvants et, dans une moindre mesure, de produits de revêtements à base d’eau. Ces émissions contribuent à la formation d’ozone troposphérique et de particules fines formant le smog. Le smog est connu pour avoir des effets néfastes sur la santé humaine et sur l’environnement. Le Canada travaille très fort pour tenter de réduire les émissions de polluants atmosphériques dans le but de protéger l’environnement et la santé des Canadiens. L’industrie des peintures et des revêtements a pris cela très au sérieux et a réduit les émissions de COV de plus de 75 % au cours des dix dernières années, près de 100 % des revêtements architecturaux étant maintenant à base d’eau, ainsi qu’une majorité de revêtements pour l’industrie automobile. Les résultats ont été importants, car les 41 kilotonnes d’émissions de COV réduites par l’industrie canadienne des revêtements au cours des 10 dernières années, représentent l’équivalent en émissions de COV au retrait de la route 3,3 millions de voitures à chaque année.

L’industrie a noté une réduction de 75 % de composés organiques volatils (COV) au cours des 10 dernières années

Find a Resource

Compliance Alerts

There are currently no compliance alerts for this issue.

0 Resources were found that matched your search criteria.

Check back soon for more resources.

Cart

Votre panier est actuellement vide.