Repérez le problème • Obtenez le correctif

Tout le monde aime une belle pièce peinte - c'est accueillant, amusant et souvent un changement passionnant à moins que quelque chose vas mal. Avant de devoir faire face à des problèmes de peinture disgracieux, jetez un coup œil aux détails ci-dessous pour savoir ce qu'il faut repérer, comment l'éviter et ce que vous pouvez faire pour le résoudre.

 

LE SAVIEZ-VOUS?

Les mauvaises conditions météorologiques sont l'une des causes les plus courantes de la peinture qui n'adhère pas correctement à sa surface? Assurez-vous de comprendre les meilleures conditions de température et météorologiques nécessaires pour l'application, le séchage et le durcissement de votre peinture.

Problèmes courants avec
la peinture extérieure

Bâillement

Fissuration de la surface du feuil de la peinture en forme de motif qui rappelle la peau d’un crocodile.

Cause possible

  • Application d’un revêtement extrêmement dur et rigide, comme un émail à base de solvant, sur un revêtement plus souple, comme un apprêt à l’eau.
  • Application d’une couche de surface avant que la couche de fond soit sèche.
  • Vieillissement naturel de la peinture à l’huile selon les variations de la température.
  • L’expansion constante et la contraction provoquent une perte de l’élasticité du feuil de peinture.

Solution

L’ancienne peinture devrait être enlevée entièrement en grattant et ponçant la surface; un pistolet à air chaud peut être utilisé pour accélérer le travail sur de grandes surfaces, mais il faut faire attention pour ne pas enflammer la peinture ou le substrat. La surface doit recevoir une couche d’apprêt. Cet apprêt doit être à l’eau; puis peint avec une peinture à l’eau extérieure de la meilleure qualité.

Cloquage

Bulles provenant d’une perte d’adhérence et du soulèvement du feuil de peinture depuis la surface sous-jacente.

Cause possible

  • Peinture appliquée sur une surface chaude dans la lumière directe du soleil.
  • Application de peinture à l’huile ou alkyde sur une surface mouillée ou humide.
  • De l’humidité s’échappe des murs extérieurs (moins probable avec une peinture au latex qu’une peinture à l’huile ou alkyde).
  • Exposition du feuil de peinture au latex à la rosée, à une humidité élevée ou à de la pluie peu après que la peinture ait séchée, plus particulièrement si la surface a été préparée de façon inadéquate.

Solution

Si les cloques atteignent le substrat, essayez d’abord d’éliminer la source d’humidité. Enlevez les cloques en grattant, puis en ponçant la surface.

Farinage

Formation d’une fine poudre sur la surface du feuil de peinture pendant le vieillissement, ce qui peut causer une altération de la couleur. Bien qu’un certain degré de farinage soit normal et même une bonne façon pour une peinture de s’user, une érosion de feuil excessive peut entraîner un farinage très épais.

Cause possible

  • Utilisation d’une peinture très pigmentée de qualité inférieure.
  • Utilisation d’une peinture d’intérieur pour une application extérieure.

Solution
En premier lieu, enlevez le plus de résidus farineux que possible en utilisant un pinceau à poils rigides (ou un outil à brosser sur la maçonnerie) et rincez ensuite à fond avec un boyau d’arrosage; ou utilisez un appareil de lavage sous pression. Vérifiez qu’il ne reste plus de résidus farineux en passant la main sur la surface après qu’elle ait séché. S’il y a toujours des traces de farine, appliquez un apprêt à base de solvant ou à l’eau de qualité (ou un apprêt d’impression comparable pour la maçonnerie), puis peignez de nouveau à l’aide d’un revêtement extérieur de qualité. S’il ne reste plus de résidus, ou si peu, et que l’ancienne peinture est en bon état, aucune application d’apprêt n’est nécessaire avec une peinture extérieure de qualité.

Craquelage/écaillage

Le clivage d’un feuil de peinture sec à travers au moins une couche, menant à un travail de peinture complètement raté. Au début, le problème est semblable à des fissures filiformes, plus tard, on constate l’écaillage d’éclats de peinture.

Cause possible

  • Utilisation d’une peinture de qualité inférieure qui a une adhérence et une flexibilité inadéquates.
  • Peinture trop diluée ou étendue en couche trop fine.
  • Mauvaise préparation de la surface, plus particulièrement quand la peinture est appliquée sur du bois d’œuvre nu sans apprêt.
  • Peindre dans des conditions de chaleur et par temps venteux, ce qui fait sécher trop vite la peinture à l’eau.

Solution

Il est possible de corriger un craquelage qui ne se rend pas jusqu’au substrat en enlevant les éclats de peinture ou la peinture qui s’effrite avec un grattoir ou un outil à brosser, et en ponçant les rebords et en appliquant un apprêt sur les endroits vides pour les réparer.

Si le craquelage va jusqu’au substrat, enlevez toute la peinture en la décapant et en la ponçant ou utilisez un pistolet à air chaud; puis appliquez un apprêt et peignez de nouveau à l’aide d’une peinture à l’eau pour l’extérieur de qualité.

Rétention de salissures

Accumulation de saletés, de particules de poussières ou d’autres débris sur le feuil de peinture; peut ressembler à de la moisissure.

Cause possible

Utilisation d’une peinture de mauvaise qualité.

  • Éclaboussures du sol sur le substrat.
  • Pollution de l’air, gaz d’échappement des véhicules et poussière en suspension qui se retrouvent sur les parois de la maison et la garniture horizontale.

Solution

Lavez la surface pour éliminer toute trace de saletés avant l’application de l’apprêt et de la peinture. Si vous ne savez pas s’il s’agit d’un problème de saleté ou de moisissure, effectuez un simple test ponctuel (voir « Moisissure »). Nettoyez la saleté avec une brosse à récurer et un détergent, suivi d’un rinçage complet au moyen d’un boyau d’arrosage. Une trop grande accumulation de poussières peut nécessiter l’utilisation d’un nettoyeur à pression. Bien qu’il soit impossible d’éliminer complètement la rétention de salissures, les peintures au latex pour l’extérieur de qualité offrent généralement une résistance à la rétention de salissures supérieure et une excellente lavabilité. En outre, les peintures très brillantes sont plus résistantes à la rétention de salissures que les peintures mates, qui sont plus poreuses et peuvent plus facilement encapsuler la saleté.

Efflorescence et moirure

Dépôts de sel blanc crouteux, lessivés du mortier ou de la maçonnerie lorsque l’eau passe au travers.

Cause possible

  • Préparation inadéquate de la surface en enlevant toute l’ancienne efflorescence.
  • Un excès d’humidité s’échappant des murs extérieurs de maçonnerie depuis l’intérieur.

Solution

Si un excès d’humidité est la cause du problème, éliminez la source de celui-ci en réparant le toit, en nettoyant les gouttières et les tuyaux de descente pluviale, et en scellant toutes les fissures dans la maçonnerie à l’aide d’un produit de calfeutrage tout en acrylique et à base d’eau de haute qualité. Si de l’air humide vient de l’intérieur du bâtiment, songez à installer des évents d’aération ou des ventilateurs aspirants, plus particulièrement dans la cuisine, la salle de bains et la salle de lavage. Enlevez l’efflorescence et tous les autres matériaux désagrégés avec un outil à brosser ou un nettoyeur à pression, puis rincez à fond la surface. Appliquez un scellant de maçonnerie à l’eau ou à base de solvant, et laissez-le sécher complètement; puis appliquez une couche de peinture d’extérieur, de peinture de maçonnerie ou un revêtement mural élastomérique de qualité supérieure.

Décoloration/mauvaise rétention de la couleur

Éclaircissement prématuré ou excessif de la couleur de la peinture, qui se produit souvent sur les surfaces ayant une exposition au soleil. La décoloration ou mauvaise rétention de la couleur peut aussi provenir du farinage du revêtement.

Cause possible

  • Utilisation d’une peinture d’intérieur pour une application extérieure.
  • Utilisation d’une peinture de qualité inférieure, menant à une dégradation rapide (farinage) du feuil de peinture.
  • Utilisation d’une couleur de peinture qui est particulièrement vulnérable aux rayons UV (notamment, certains rouges, bleus et jaunes vifs).
  • Colorer une peinture blanche qui n’est pas destinée à la coloration, ou faire une surcoloration avec une base de peinture claire ou moyenne.

Solution

Lorsque la décoloration ou la mauvaise rétention de la couleur est causée par un farinage, il est nécessaire d’enlever le plus de craie possible (voir « Farinage »). Lorsque vous repeignez, assurez-vous d’utiliser une peinture d’extérieur de qualité dans les couleurs recommandées pour un usage extérieur.

Recouvrement

Apparence d’une couleur plus dense ou plus brillante où des couches humides et sèches se chevauchent pendant l’application de la peinture.

Cause possible

Un « bord humide » n’a pas été conservé en peignant.

Solution

Gardez un bord humide en peignant en appliquant la peinture vers la zone non peinte et ensuite en retournant sur la surface fraîchement peinte. Cette technique (application au pinceau de « humide au sec », plutôt que l’inverse) aidera à obtenir une apparence lisse et uniforme. Il est sage de minimiser la zone à peindre et de prévoir des interruptions à une « coupure » naturelle, comme une fenêtre, une porte ou un coin (cela est particulièrement important en appliquant une teinture sur du bois nu). Les peintures à base de solvant ont généralement des propriétés supérieures pour les démarcations humides.

Moisissure

Zones noires, grises ou brunes sur la surface peinte.

Cause possible

  • Elle se forme le plus souvent sur des endroits humides, et ne reçoit que peu ou pas de lumière directe du soleil (le dessous des sous-toits est particulièrement vulnérable).
  • Utilisation d’une peinture de qualité inférieure.
  • Un apprêt n’a pas été appliqué sur le bois nu avant l’application de la peinture.
  • Peindre sur un substrat ou un revêtement sur lequel la moisissure n’a pas été enlevée.

Solution

Testez la présence de moisissure en appliquant quelques gouttes de javellisant ménager sur la zone décolorée; si elle disparaît, c’est probablement de la moisissure. Enlevez toute la moisissure de la surface en frottant avec une solution d’eau de Javel (une partie d’eau de Javel dans trois parties d’eau). Portez des gants de caoutchouc et des lunettes de protection. Le lavage sous pression est aussi une option. Rincez à fond, appliquez un apprêt sur le bois d’œuvre nu, puis appliquez une ou deux couches de peinture de première qualité.

Formation de rouille sur les têtes de clou

Taches rougeâtres et brunâtres sur la surface de la peinture.

Cause possible

  • Des clous en fer non galvanisé commencent à rouiller, et cette rouille remonte à la surface de la peinture.
  • Des clous en fer non galvanisé n’ont pas été contrepercés et remplis.
  • Des têtes de clou galvanisé commencent à rouiller après un ponçage ou une exposition excessive aux intempéries.

Solution

Lorsque vous peignez une nouvelle construction extérieure où des clous non galvanisés ont été utilisés, il est conseillé de commencer par fraiser les têtes de clou, puis de les calfeutrer avec un composé de calfeutrage en acrylique à l’eau de première qualité. Chaque tête de clou doit être retouchée à l’apprêt, puis peinte avec un revêtement en latex de qualité. Lors de la repeinte à l’extérieur, là où la rouille sur les têtes de clou est apparue, rincez les taches, poncez les têtes de clou, puis suivez les mêmes procédures de préparation de la surface qui s’appliquent aux nouvelles constructions.

Écaillage

Perte de peinture en raison d’une mauvaise adhérence. Là où il y a un apprêt et une couche de surface, ou de multiples couches de peinture, l’écaillage put toucher certaines ou toutes les couches.

Cause possible

  • Une infiltration d’humidité dans les joints non calfeutrés, un calfeutrage usé ou des fuites dans le toit ou les murs.
  • Un excès d’humidité s’échappant des murs extérieurs (plus particulièrement si la peinture est à base de solvant).
  • Préparation de la surface inadéquate.
  • Utilisation d’une peinture de qualité inférieure.
  • Application d’une peinture à base de solvant sur une surface humide.
  • Cloquage prématuré de la peinture (voir « Cloquage »)

Solution

Tentez d’identifier et d’éliminer la cause de l’humidité (voir « Efflorescence et moirure). Préparez la surface en enlevant tous les éclats de peinture avec un grattoir ou un outil à brosser, poncez les surfaces rugueuses, appliquez un apprêt sur le bois d’œuvre nu. Repeignez avec une peinture extérieure à l’eau de qualité supérieure pour une meilleure adhésion et résistance à l’eau.

Mauvaise résistance aux alcalis

Perte de couleur et détérioration générale du feuil de peinture sur une maçonnerie fraîchement faite.

Cause possible

Le revêtement a été appliqué sur une nouvelle maçonnerie qui n’a pas encore durci toute une année. Il y a e fortes chances qu’une maçonnerie fraîche contienne de la chaux, qui est un composé très alcalin. Tant que la chaux n’a pas eu la chance de réagir avec le dioxyde de carbone provenant de l’air, l’alcalinité de la maçonnerie demeure si élevée qu’elle peut attaquer l’intégrité du feuil de peinture.

Solution

Laissez les surfaces de maçonnerie durcir pendant au moins 30 jours, et idéalement pendant toute une année, avant de les peindre. Si cela n’est pas possible, appliquez un scellant résistant aux alcalis ou un apprêt à l’eau de qualité, suivi d’une peinture extérieure entièrement acrylique de la meilleure qualité. Le liant acrylique dans ces peintures résiste aux attaques des alcalis. 

Mauvaise rétention de brillance

Une détérioration du feuil de peinture, résultant en une perte rapide ou excessive du lustre de la couche de surface.

Cause possible

  • Utilisation d’une peinture d’intérieur à l’extérieur.
  • Utilisation d’une peinture de qualité inférieure.
  • Utilisation d’une peinture à base de solvant dans les endroits recevant la lumière directe du soleil.

Solution

Une exposition directe aux rayons du soleil peut dégrader le liant et le pigment d’une peinture, causant la formation de farinage et une perte de brillance. Bien que tous les types de peinture perdront un certain degré de lustre à la longue, les peintures de qualité inférieure perdront généralement de la brillance plus rapidement que celles de meilleure qualité. Les liants dans la peinture au latex acrylique de haute qualité sont particulièrement résistants aux rayons UV, alors que les liants à base de solvant absorbent les rayons, faisant en sorte que les liants se décomposent. La préparation de la surface pour un revêtement présentant une mauvaise rétention de brillance doit être semblable à celle utilisée pour les surfaces avec du farinage.

Délayage de surfactant

Une concentration d’ingrédients solubles à l’eau sur une peinture à l’eau, créant une apparence de tache sombre, parfois brillante, souvent avec une nuance beige pâle ou brunâtre. Le plus souvent avec des peintures teintées plutôt qu’avec du blanc ou des peintures préparées en usine.

Cause possible

  • La peinture a été appliquée dans des conditions fraîches et humides ou juste avant ces conditions. Une période de séchage plus longue permet aux ingrédients solubles à l’eau de la peinture, qui en temps normal s’évaporent, ou sont délayés par la pluie ou la rosée, de remonter à la surface avant que la peinture sèche complètement.
  • Contact du brouillard, de la rosée ou d’un autre type d’humidité avec la surface peinte peu après qu’elle ait séchée.

Solution

Évitez de peindre en fin d’après-midi si des conditions fraîches et humides sont prévues en soirée ou pendant la nuit. Si le problème se produit la première journée ou après que la peinture a été appliquée, le produit soluble à l’eau peut parfois être rincé assez facilement. Heureusement, même les situations les plus compliquées vont s’estomper après environ un mois. Le délayage de surfactant ne devrait pas affecter en fin de compte la durabilité du revêtement.

Coloration due à l’oxydation du tanin

Une décoloration brunâtre ou havane sur la surface de la peinture due à la migration des tanins depuis le substrat qui passe par le feuil de peinture. Elle se produit généralement sur des « bois d’œuvre teints », comme le séquoia, le cèdre et l’acajou, ou sur les nœuds peints dans certaines autres essences forestières.

Cause possible

  • Application inadéquate d’apprêt et de scellant sur la surface avant l’application de la peinture.
  • Utilisation d’un apprêt qui n’est pas suffisamment résistant aux taches.
  • Excès d’humidité s’échappant des murs extérieurs, qui peut amener la tache jusqu’à la surface de peinture.

Solution

Corrigez toutes sources possibles d’excès d’humidité (voir « Efflorescence et moirure »). Après avoir nettoyé correctement la surface, appliquez un solvant résistant aux taches ou un apprêt à l’eau de haute qualité. Les apprêts résistants aux taches à base de solvant sont à privilégier pour plusieurs types de planches. Dans des situations extrêmes, une deuxième couche d’apprêt peut être appliquée après que la première ait complètement séché. Finition avec une peinture à l’eau de la meilleure qualité.

Ridement

Une surface de peinture rugueuse et froissée qui se produit lorsque la peinture forme une « peau ».

Cause possible

  • La peinture a été appliquée de façon trop dense (ce qui est fréquent avec les peintures à base de solvant).
  • Peindre une surface chaude ou par temps très chaud.
  • Exposition de peinture non durcie à la pluie, à la rosée, au brouillard ou à des niveaux d’humidité élevés.
  • Application d’une couche de surface sur une première couche n’ayant pas séché suffisamment.
  • Peindre sur une surface contaminée (p. ex. saleté ou cire).

Solution

Grattez ou poncez le substrat pour enlever le revêtement ridé. Repeignez, en appliquant une couche égale de peinture extérieure de première qualité. Assurez-vous que la première couche d’apprêt est sèche avant d’appliquer la couche de surface. Appliquez la peinture selon le taux d’étalement recommandé par le fabricant (deux couches à un taux d’étalement recommandé sont meilleures qu’une couche épaisse). Lorsque vous peignez dans des conditions extrêmement humides ou fraîches, laissez à la peinture plus de temps pour sécher complètement.

Problèmes courants avec
la peinture intérieure

Blocage

Deux surfaces peintes qui collent ensemble lorsque l’on appuie sur celles-ci (p. ex. une porte qui colle au montant). 

Cause possible

Temps de séchage insuffisant avant de fermer la porte ou la fenêtre. Utilisation de peintures brillantes ou semi-brillantes de qualité inférieure.

Solution

Utilisez une peinture émail acrylique semi-brillante ou brillante de haute qualité. Les peintures à l’eau semi-brillante ou brillante de qualité inférieure peuvent avoir une mauvaise résistance à l’adhérence, plus particulièrement par temps humide. Suivez les instructions sur l’étiquette du bidon pour connaître les temps de séchage. La peinture émail acrylique offre une meilleure résistance initiale à l’adhérence que la peinture au latex ou la peintre émail au latex vinylique ou la peinture émail à base de solvant. L’application de poudre de talc peut amoindrir un coinçage persistent.

Brunissage

Changement de brillance du feuil de peinture lorsqu’il subit un brossage ou un frottage contre un objet.

Cause possible

  • Utilisation d’une peinture mate dans des zones très passantes, où un niveau plus élevé de lustre serait souhaitable.
  • Lavages et nettoyages des taches fréquents
  • Objets (comme les meubles) qui frottent contre les murs.
  • Utilisation de peinture de qualité inférieure ayant une mauvaise résistance au frottage et au brossage (voir « Mauvaise résistance aux taches « et « Mauvaise résistance au frottage »).

Solution

Peignez les endroits passants qui nécessitent des nettoyages fréquents (p. ex. les portes, les fenêtres et les garnitures) avec un émail acrylique semi-brillant ou brillant de haute qualité. Ce type de peinture offre une durabilité et il permet de nettoyer plus facilement. Dans les endroits très passants, optez pour la semi-brillance ou la brillance plutôt que pour un niveau de lustre mat. Nettoyez les surfaces peintes avec un chiffon doux ou une éponge et un nettoyant abrasif; rincez à l’eau.

Craquelage/écaillage/pelage

Le clivage d’un feuil de peinture sec à travers au moins une couche en raison d’un vieillissement, qui en fin de compte mène à un travail de peinture complètement raté. Aux premiers stades, le problème est semblable à des fissures filiformes, plus tard, on constate l’écaillage d’éclats de peinture ou le pelage de celle-ci.

Cause possible

  • Utilisation d’une peinture de qualité inférieure qui a une adhérence et une flexibilité inadéquates.
  • Peinture trop diluée ou étendue en couche trop fine.
  • Préparation de la surface inadéquate en raison, par exemple, d’un scellant ou d’un apprêt qui n’a pas été appliqué sur des surfaces poreuses avant l’application de la couche de surface.
  • Mauvaise adhérence des couches sous-jacentes.
  • Durcissement et fragilisation de la peinture alkyde à mesure que vieillissent les travaux de peinture.

Solution

Enlevez tous les éclats de peinture ou la peinture qui s’effrite avec un grattoir ou un outil à brosser, poncez la surface et amincissez les rebords. Si l’écaillage se produit dans plusieurs couches de peinture, l’utilisation d’un bouche-pores pourrait s’avérer nécessaire. Appliquez un apprêt sur les zones de bois d’œuvre nu avant de repeindre. L’utilisation d’un apprêt et d’une couche de surface de première qualité devrait empêcher que le problème se reproduise.

Moussage/formation de cratères

Formation de bulles (moussage) résultant en de petites dépressions rondes et concaves (formation de cratères) lorsque les bulles se brisent dans un feuil de peinture, pendant l’application de la peinture et le séchage.

Cause possible

  • Agitation d’un bidon de peinture partiellement rempli.
  • Utilisation de peinture de qualité inférieure ou d’une vieille peinture au latex.
  • Application (sur tout avec le rouleau) de la peinture trop rapidement.
  • Utilisation d’un rouleau avec la mauvaise longueur de poils.
  • Roulement ou application au pinceau excessifs de la peinture.
  • Application d’une peinture brillante ou semi-brillante avec un rouleau à grains longs.

Solution

Dans une certaine mesure, toutes les peintures forment de la mousse; toutefois, les peintures de meilleure qualité sont formulées de façon à ce que les bulles se brisent pendant que la peinture est toujours humide, ce qui permet une bonne application et une belle apparence. Évitez un roulement ou application au pinceau excessifs de la peinture ou l’utilisation d’une peinture vieille de plus d’un an. Appliquez une peinture brillante ou semi-brillante avec un rouleau à grain court.

Chevauchement

Une apparence de couleur plus dense ou un brillant accru aux endroits où les couches humides et sèches se chevauchent pendant l’application de la peinture.

Cause possible

  • Un « bord humide » n’a pas été conservé en peignant.
  • Utilisez une peinture « économique » à faible teneur en solides.

Solution

Gardez un bord humide en peignant en appliquant la peinture vers la zone non peinte et ensuite en retournant sur la surface fraîchement peinte. Cette technique (application au pinceau ou au rouleau de « humide au sec » plutôt que l’inverse) permet d’obtenir une apparence lisse et uniforme. Il est aussi recommandé de travailler dans des zones de tailles raisonnables et de prévoir des interruptions à une coupure naturelle, comme une fenêtre, une porte ou un coin. L’utilisation d’une peinture à l’eau de qualité supérieure permet d’éviter les problèmes de chevauchement parce qu’un contenu à plus haute teneur en solides (pigments e liants) rend les zones chevauchées moins apparentes. Si le substrat est très poreux, il peut avoir besoin d’un apprêt ou d’un scellant pour empêcher la peinture de sécher trop rapidement; la démarcation reste ainsi humide plus longtemps, ce qui rend les zones chevauchées apparentes. Les peintures à base de solvant ont généralement des propriétés supérieures pour les démarcations humides, et font par conséquent, moins de chevauchements.

Moisissure

Taches noires, grises ou brunes sur la surface peinte.

Cause possible

Elle se forme le plus souvent sur des endroits humides, et ne reçoit que peu ou pas de lumière directe du soleil (p. ex. la salle de bains, la cuisine et la salle de lavage).

  • Utilisation de peintures mates dans des zones sujettes à l’humidité.
  • Utilisation de peinture au latex de qualité inférieure.
  • Un apprêt n’a pas été appliqué sur une surface en bois nu avant l’application de la peinture.
  • Peindre sur un substrat ou un revêtement sur lequel la moisissure n’a pas été enlevée.

Solution

Testez la présence de moisissure en appliquant quelques gouttes de javellisant ménager sur la zone; si elle est décolorée, cette décoloration est probablement de la moisissure. Enlevez toute la moisissure de la surface en frottant avec une solution d’eau de Javel (une partie d’eau de Javel dans trois parties d’eau). Portez des gants de caoutchouc et des lunettes de protection. Rincez à fond. Pour se protéger de la moisissure, utilisez une peinture à l’eau de qualité supérieure, et nettoyez au besoin avec une solution d’eau de Javel et de détergent. Songez à installer un ventilateur aspirant dans les zones très humides.

 

Fissure de retrait

Fissures profondes et irrégulières semblables à de la boue séchée dans le feuil de peinture sec.

Cause possible

  • Une peinture trop épaisse est appliquée, habituellement par-dessus une surface poreuse.
  • Une peinture trop épaisse a été appliquée, pour améliorer le faible pouvoir cachant (couverture) d’une peinture de qualité inférieure.
  • La peinture s’est accumulée dans les coins à l’application.

Solution

Enlevez la couche en grattant et en ponçant. Appliquez un apprêt et repeignez avec une peinture à l’eau de qualité, en utilisant un rouleau avec une longueur de poils appropriée. Poncer la surface pour la rendre lisse avant de peindre avec une peinture à l’eau de qualité peut également permettre de réparer les zones présentant une fissure de retrait. Les peintures de qualité ont un contenu à plus haute teneur en solides, ce qui réduit la fissure de retrait. Elles possèdent également de très bonnes propriétés d’application et couvrantes, ce qui permet de minimiser le risque d’appliquer une peinture trop épaisse.

Encadrement

Un effet d’une couleur non uniforme, ou d’un niveau de lustre, qui peut apparaître lorsqu’un mur est peint à l’aide d’un rouleau, et que les bords et coins sont peints au pinceau. Les sections peintes au pinceau semblent être en général plus foncées, ce qui leur donne des allures de cadre à photos. De même, les zones pulvérisées peuvent être plus foncées que les sections avoisinantes où l’application de peinture a été faite au pinceau ou au rouleau.

Cause possible

  • Habituellement un effet couvrant. Une application au pinceau résulte habituellement en des taux d’étalement plus faibles qu’avec un rouleau, ce qui produit un feuil plus épais et plus couvrant.
  • Ajout de colorant à une peinture ne pouvant pas être nuancée, ou utilisation du mauvais type ou niveau de colorant.

Solution

Assurez-vous que les taux d’étalement avec les pinceaux et les rouleaux sont identiques. Ne faites pas la découpe de toute la pièce avant l’application du rouleau. Travaillez par petites sections de la pièce pour maintenir un « bord humide ». Si vous employez une peinture teintée, assurez-vous que les bonnes combinaisons de base de coloration sont utilisées. Les couleurs fabriquées en usine, ainsi que les teintes achetées en magasin, doivent bien être secouées au moment de l’achat, et le produit doit être soigneusement brassé avant d’être appliqué.

Mauvais écoulement/nivellement

Une peinture qui n’a pas séché pour donner un feuil lisse, résultant en des marques inesthétiques de pinceau ou de rouleau une fois la peinture sèche.

Cause possible

  • Utilisation d’une peinture de qualité inférieure.
  • Application d’une peinture additionnelle pour « retoucher » des zones peintes partiellement séchées.
  • Réapplication d’un pinceau ou d’un rouleau dans des zones peintes partiellement sèches.
  • Utilisation du mauvais couvercle de rouleau ou d’un pinceau de mauvaise qualité.

Solution

Utilisation d’une peinture à l’eau de première qualité, qui est habituellement formulée avec des ingrédients qui améliorent l’écoulement de la peinture. Les marques de pinceau et de rouleau ont tendance à « s’écouler » et à former un feuil lisse. Lorsque vous employez un rouleau, assurez-vous d’avoir un couvercle avec la longueur de poil recommandée pour le type de peinture utilisé. L’emploi d’un pinceau de haute qualité est important; un pinceau de qualité inférieure peut causer un mauvais écoulement et étalement.

Faible pouvoir cachant

Une peinture sèche qui n’arrive pas à obscurcir ou à « cacher » la surface sur laquelle elle est appliquée.

Cause possible

  • Utilisation d’une peinture de mauvaise qualité.
  • Utilisation d’outils de qualité inférieure ou d’un couvercle de rouleau inapproprié.
  • Utilisation d’une combinaison inappropriée d’une base à teinter et d’une couleur à teinter.
  • Mauvais écoulement et nivellement (voir « Mauvais écoulement/nivellement »).
  • Utilisation d’une peinture qui est beaucoup plus pâle que la couleur du substrat, ou qui comporte principalement des pigments organiques avec faible pouvoir masquant.
  • Application de la peinture à un taux plus élevé d’étalement que ce qui est recommandé.

Solution

Si le substrat est beaucoup plus foncé ou s’il s’agit d’un papier peint à motifs, un apprêt doit être appliqué avant une couche de surface. Utilisez une peinture de qualité supérieure avec un meilleur pouvoir couvrant et un meilleur écoulement. Utilisez des outils de qualité; employez le type de poil recommandé, si le projet se fait au rouleau. Suivez les recommandations du fabricant relatives au taux d’étalement; si une peinture teinte est utilisée, employez la bonne base de nuançage. Là où une couleur organique à faible pouvoir couvrant doit être utilisée, appliquez d’abord un apprêt.

Mauvaise résistance au frottage

Détérioration ou enlèvement du feuil de peinture, lorsque frotté avec une brosse, une éponge ou un chiffon.

Cause possible

  • Choix du mauvais brillant pour la zone.
  • Utilisation d’une peinture de qualité inférieure.
  • Utilisation d’un produit de frottage trop puissant (voir aussi « Brunissage »).
  • Un temps de séchage inadéquat a été laissé après l’application de la peinture avant de la laver.

Solution

Les endroits devant être fréquemment nettoyés doivent recevoir une peinture lavable de qualité supérieure formulée de façon à offrir un tel rendement. Les zones très passantes peuvent avoir besoin d’une peinture à faible luisance, semi-brillante ou brillante plutôt que d’une peinture mate pour offrir une bonne résistance au frottement. Accordez un temps raisonnable de séchage, car la résistance au frottement ne se développe complètement que lorsque la peinture a complètement durci. En général, on parle d’une semaine. Essayez d’abord de laver la surface peinte avec le produit le moins abrasif possible et un détergent doux.

Mauvaise uniformité de la brillance

Des taches luisantes ou des plages mates (aussi appelées « embu ») sur la surface peinte; brillant inégal.

Cause possible

  • Taux d’étalement inégal.
  • Une surface poreuse qui n’a pas reçu l’apprêt approprié, ou une surface comportant différents degrés de porosité.
  • Mauvaise application ayant résulté en un chevauchement (voir « Chevauchement »).

Solution

Il serait préférable d’appliquer apprêt et scellant sur les nouveaux substrats avant de mettre la couche de surface pour assurer que la surface soit uniformément poreuse. Sans l’usage d’un apprêt ou d’une couche de scellement, une couche supplémentaire de peinture pourrait s’avérer nécessaire.

Assurez-vous d’appliquer la peinture de « l’humide au sec » pour empêcher le chevauchement. Souvent, appliquer une couche supplémentaire peut permettre d’égaliser les irrégularités de la brillance.

Mauvaise résistance aux taches

La peinture n’est pas en mesure de résister à l’absorption de saletés et de taches.

Cause possible

  • Utilisation d’une peinture de qualité inférieure qui est poreuse.
  • Application d’une peinture sur un substrat qui n’a pas reçu d’apprêt.

Solution

Les peintures à l’eau de haute qualité contiennent des liants qui ont été formulés pour aider à empêcher les taches de pénétrer la surface peinte, ce qui permet de les enlever facilement. L’apprêtage de nouvelles surfaces réduit la porosité et, par conséquent, assure une épaisseur maximum d’une couche de surface de qualité, ce qui assure une bonne capacité d’enlèvement.

Marques de rouleau/pointillage

Un motif texturé laissé non intentionnellement dans la peinture par le rouleau.

Cause possible

  • Utilisation d’un mauvais couvre-rouleau
  • Utilisation de peinture de qualité inférieure.
  • Utilisation d’un rouleau de mauvaise qualité.
  • Utilisation d’une technique de roulage erronée.

Solution

Utilisez un couvercle de rouleau approprié; évitez un poil trop long pour la peinture t le substrat. Utilisez des rouleaux de qualité pour assurer une épaisseur adéquate et une uniformité. Les peintures de haute qualité se roulent mieux et également en raison de leur contenu à plus haute teneur en solides et de leurs propriétés de nivellement. Utilisez de l’eau pour prémouiller les couvercles de rouleau à utiliser avec de la peinture à l’eau; secouez pour enlever l’excès d’eau. Ne laissez pas la penture s’accumuler aux extrémités du rouleau. Commencez par un coin près du plafond et déplacez-vous vers le bas du mur en sections de trois pieds carrés. Étalez la peinture en faisant un motif en zigzag en forme de 'M’ ou de 'W', en commençant par un coup de rouleau vers le haut pour limiter les éclaboussures; ensuite, sans lever le rouleau de la surface, remplissez le motif en zigzag avec des coups de rouleaux uniformes et parallèles.

Éclaboussures de rouleau

Tendance du rouleau à jeter de petites gouttelettes de peinture pendant l’application.

Cause possible

  • Mauvaise technique de roulement, application trop rapide de la peinture.
  • Utilisation d’un rouleau de qualité inférieure ou couvercle de rouleau inapproprié.
  • Utilisation de peinture de qualité inférieure.

Solution

Les peintures de qualité supérieure sont formulées de façon à minimiser les éclaboussures. Utiliser des rouleaux de grande qualité avec une longueur de poils appropriée, peut aider. Surcharger le rouleau de peinture causera des éclaboussures, il en est de même si vous passez trop souvent la peinture une fois qu’elle a été appliquée sur le substrat. Travailler par sections de 3 x 3 pieds carrés, appliquer la peinture dans un motif en zigzag en forme de 'M’ ou de 'W', et ensuite remplir le motif, sont tous des moyens qui peuvent aussi diminuer les risques d’éclaboussures.

Affaissement

Un mouvement « d’affaissement » vers le bas du feuil de peinture immédiatement après l’application, qui résulte en un revêtement inégal.

Cause possible

  • Application d’une couche épaisse de peinture.
  • Application dans des conditions trop humides ou froides.
  • Application sur une peinture trop diluée.
  • Un pistolage sans air avec un pistolet trop près du substrat se faisant peindre.

Solution

Si la peinture est toujours humide, appliquez immédiatement le pinceau ou le rouleau pour redistribuer également l’excès de peinture. Si la peinture a séché, poncez et réappliquez une nouvelle couche de peinture de qualité supérieure. Corrigez toutes conditions défavorables : Ne diluez pas la peinture; évitez les conditions froides ou humides; poncez les surfaces brillantes. La peinture doit être appliquée selon le taux d’étalement recommandé; évitez « d’entasser » la peinture. Deux couches de peinture au taux d’étalement recommandé sont meilleures qu’une couche trop chargée, qui peut entraîner un affaissement. Songez à enlever les portes pour les peindre appuyées à l’horizontale.

Délayage de surfactant

Une concentration d’ingrédients solubles à l’eau sur une peinture à l’eau, créant une apparence de tache sombre, parfois brillante, souvent avec une nuance beige pâle ou brunâtre. Le plus souvent avec des peintures teintées plutôt qu’avec du blanc ou des peintures préparées en usine.

Cause possible

  • La peinture a été appliquée dans des conditions fraîches et humides ou juste avant ces conditions. Une période de séchage plus longue permet aux ingrédients solubles à l’eau de la peinture, qui en temps normal s’évaporent, de remonter à la surface avant que la peinture sèche complètement.
  • Une exposition à la vapeur ou à la condensation avant un temps de durcissement adéquat peut amener ce problème.

Solution

Assurez-vous que la température dans la pièce est supérieure à 10 degrés pendant la peinture et la période de durcissement. Veillez à ce qu’il y ait une circulation de l’air pendant la phase de séchage avec des générateurs d’air chaud et en gardant les fenêtres ouvertes. N’exposez pas la peinture à la condensation pendant 48 heures après la peinture. Si le problème se produit, le produit soluble à l’eau peut être lavé avec un détergent doux et de l’eau, mais cela doit se faire dès que le problème est remarqué. Le délayage de surfactant ne devrait pas affecter en fin de compte la durabilité du revêtement.

Ridement

Une surface de peinture rugueuse et froissée qui se produit lorsque la peinture forme une « peau ».

Cause possible

  • La peinture a été appliquée de façon trop dense (ce qui est fréquent avec les peintures à base d’huile ou alkydes).
  • Peindre dans des conditions de chaleur extrême ou de grande humidité, ce qui peut faire en sorte que le feuil de peinture sèche plus vite en surface que sur le bas.
  • Exposer une peinture non durcie à des niveaux élevés d’humidité.
  • Appliquer une couche de surface de peinture sur un apprêt qui n’a pas suffisamment durci.
  • Peindre sur une surface contaminée (p. ex. saleté ou cire).

Solution

Grattez ou poncez le substrat pour enlever le revêtement ridé. Si vous utilisez un apprêt, attendez qu’il sèche complètement avant d’appliquer la couche de surface. Repeignez (en évitant températures et humidité extrêmes), appliquez une couche égale de peinture d’intérieur de qualité supérieure.

Jaunissement

Développement d’une nuance jaunâtre dans l’émail à base de solvant de la peinture; plus apparent dans les feuils secs de peintures blanches ou de vernis transparents.

Cause possible

  • Oxydation du vernis ou de la peinture alkyde ou à l’huile.
  • La chaleur qui se dégage des fourneaux, des radiateurs et des conduits de chaleur.
  • Un manque de luminosité (comme derrière les photos ou appareils électroménagers, dans les armoires, etc.).

Solution

Les peintures à l’eau de qualité supérieure n’ont pas tendance à jaunir, il en est bien sûr de même pour vernis non jaunissants. Les peintures à base de solvant, en raison de leur mécanisme de durcissement, ont tendance à jaunir, particulièrement dans les zones qui sont protégées des rayons du soleil. Pour empêcher le jaunissement, utilisez une peinture à l’eau de qualité supérieure plutôt qu’une peinture à base de solvant.

Les options de couleur sont infinies et l'inspiration peut venir de n'importe où. Jetez un œil au tableau « Colour Inspiration » de l'ACIPR sur Pinterest pour de bonnes idées de combinaisons de couleurs et où trouver l'inspiration. 

Les entreprises membres de l'ACIPR bénéficient de nos efforts internationaux comme membre du Conseil international des encres de peinture et d'impression, qui s'attache à soutenir des marques nationales et internationales fortes.